Tous les articles
This is some text inside of a div block.

Pourquoi la voiture thermique est-elle vouée à disparaître au profit de l'électrique?

La voiture thermique en voie de disparition ? On vous explique tout ce que vous devez savoir !

Le 28 Avril 2022

L'Union européenne à du prendre de nouvelles mesures pour contrer ce fléau. Son objectif est clair, une neutralité carbone avant 2050.

Quand on sait que le secteur automobile est responsable de 30 % des émissions de CO2 et que les voitures représentent 60% de ce secteur, supprimer la voiture thermique est devenu l’enjeu majeur de ce siècle.

Pour stopper ces émissions, l'Union européenne a annoncé l’interdiction de ventes de voitures et utilitaires thermiques à partir de 2035.

🌍 Les zones à faible émission, un nouveau frein à la voiture thermique

En France mais également partout en Europe, les zones à faible émission (ZFE) ne cessent de se multiplier.

Rappelons le, ces zones sont destinées à protéger les populations dans les territoires denses les plus polluées. Les zones à faibles émissions sont des espaces dans lesquels on trouve une interdiction d’accès sur des horaires bien précis. Cette mesure est dédiée aux véhicules qui ne répondent pas à certaines normes d’émissions et qui ont donc une conséquence sur la santé de la population.

Ces zones sont en grande partie des métropoles.

En France quatres collectivités ont déjà mis en place cette nouvelle mesure :

  • la Métropole de Lyon ;
  • Grenoble-Alpes-Métropole ;
  • la Ville de Paris ;
  • la Métropole du Grand Paris.

Aujourd’hui 7 nouvelles zones à faible émission, verront le jours très prochainement  

Les ZFE sont connues pour leurs efficacités dans la réduction des émissions provenant du trafic routier. Ces mesures ne font qu'améliorer la qualité de l’air dans les grandes métropoles française mais également européenne. C’est un réel frein à la voiture thermique. Elle influence les automobilistes à se déplacer à l'électrique.

Malheureusement aujourd’hui toutes les ZFE ne sont pas uniformisées en matière de contraintes. C’est encore assez compliqué pour les automobilistes de s’y retrouver. C’est néanmoins une belle avancée vers une transition à l’électrique.  

Thermique⛽ ou Électrique🔌 ?

Aujourd’hui, le déploiement de bornes de recharge électrique s'intensifie. Les stations essence sont aujourd’hui en train de migrer vers une structure accueillant de la recharge électrique.

Cette migration va forcément avoir un impact sur le prix de l’essence. Les producteurs en vendront moins et seront alors obligés pour contrer ce fléau d’augmenter le coût de l’essence.

Aujourd’hui rouler avec une voiture thermique est encore loin d'être interdit mais la hausse drastique du prix de l’essence va fortement restreindre l'utilisation d’une voiture thermique.

Acheter une voiture thermique  va être de moins en moins intéressant au fil du temps, sans compter la dégradation du prix de revient en occasion qui commence à produire quelques effets, notamment sur des véhicules diesel.

L’achat d'une voiture électrique reste conséquent malgré cela, le prix pour faire le plein d’un véhicule électrique est nettement inférieur à un plein d’une voiture thermique. Chaque modèle de voiture n’a pas la même consommation mais le prix moyen d’un plein d’une voiture électrique est généralement entre 10 et 20 euros contre plus de 50 euros pour un plein d’essence. De plus, une voiture électrique perd aujourd’hui nettement moins de valeur au fil du temps qu’une voiture thermique. L’investissement est ainsi beaucoup plus rentable :

🏛️ L’aide bonus écologique

Depuis 2018, l'État reverse une aide financière aux acheteurs de voitures électriques. Elle a pour but d’encourager les français à se tourner vers l'électrique. Durant le confinement, le président Emmanuel Macron a annoncé un nouveau plan vers une transition électrique. Ainsi, à partir de 2020, les automobilistes ont accès à une aide financière pouvant atteindre les 7000€ de bonus écologique. Evidemment cette somme est versée si et seulement si le prix du véhicule ne dépasse pas 45 000€. Si le coût du véhicule est compris entre 45 000 et 60 000 € dans ce cas, l'aide attribuée est de 3 000 €. Ce geste accélère grandement le passage à l'électrique.

Pour conclure, aujourd’hui tout est mis en œuvre pour faire disparaître la voiture thermique. La loi n’interdit pas encore son usage mais le gouvernement met en place des mesures pour influencer l’esprit d’achat des automobilistes français. Du prix de la recharge, aux zones interdites pour certains véhicules en passant par une importante aide financière à l’achat d’une voiture électrique, la voiture thermique est au fur et à mesure du temps poussée à la sortie.

Soyez gagnants dans le passage à l’électrique avec Bump

Vianney Fritsch
vous rappelle rapidement
Merci !
Oups ! Une erreur s'est produite lors de l'envoi du formulaire.